Victoria Iglesias, intervenante aux multiples talents

Si, au début de son parcours professionnel, Victoria se prédestinait à l’enseignement du français, ses nombreuses qualités lui ont valu d’ajouter, en une trentaine d’années de carrière, plusieurs cordes à son arc.

Aujourd’hui, elle intervient dans le cadre des bilans de compétences et des dispositifs jeunes en rapport avec des formations linguistiques et des compétences métiers.

Victoria est également évaluatrice Cléa (Certificat de Connaissances et de Compétences Professionnelles), membre de l’équipe pédagogique du titre professionnel de niveau IV de la formation de secrétaire assistante à l’INFREP et intervenante dans le cadre du dispositif OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration).

Rencontre avec une femme au grand cœur et aux multiples talents.

 

L’apprentissage du français : élément essentiel d’intégration

Si les activités de Victoria sont multiples, le fil conducteur de ses interventions est l’enseignement du français en tant que langue étrangère (FLE). Son public, issu de l’étranger, se compose de personnes de tout âge, tantôt scolarisés dans leur pays d’origine, tantôt sans bagages scolaires. Des réfugiés politiques ou des immigrés arrivés seuls ou en famille en France, qui vivent isolés, dans diverses structures. Des jeunes qui, outre l’apprentissage des rudiments de la langue française, doivent aussi consacrer une partie de leur temps au dispositif OFII, car obligatoire dans le cadre de leur démarche.

Le quotidien de Victoria, ce sont également des personnes qui visent un métier, via un titre professionnel ou un PEE (Parcours d’Entrée vers l’Emploi), dans le domaine administratif et la relation client. Leurs lacunes en français sont les points sur lesquels Victoria focalise ses formations, tentant d’harmoniser les profils lors du recrutement, afin d’homogénéiser les groupes au maximum.

 

Au-delà de la langue : la compréhension des difficultés et l’entraide

Fille d’immigrés et membre d’une fratrie de huit enfants, elle n’a aucun mal aujourd’hui à comprendre le public qu’elle côtoie au quotidien dans le cadre de son activité à l’INFREP de Créteil. « J’ai cette capacité à donner de l’espoir aux gens », affirme Victoria. Elle ajoute : « Je leur explique qu’il y aura toujours quelqu’un pour les aider, pour les accompagner ».

Au gré des sessions de travail en FLE (Français Langue Étrangère) et formations métiers, Victoria propose une approche pédagogique centrée sur les aspects pratiques. Envoyer un mail, remplir une fiche d’identité, connaître son adresse par cœur : c’est de cela dont le public qu’elle forme a besoin, pour permettre aux femmes et aux hommes qu’elle forme de se débrouiller en France par eux-mêmes.

« On est sur des dispositifs très courts », explique Victoria. « Pour alphabétiser quelqu’un, il faut normalement plus de mille heures de formation… Donc, je concentre mon enseignement sur des contenus spécifiques, qui vont leur être utile par la suite ».

 

Une posture de proximité qui fait la différence

Victoria aime son métier. À 50 ans passés, elle l’exerce toujours avec passion en disant « Je le trouve très gratifiant ». Avec humilité, elle se souvient d’une phrase prononcée par l’une de ses stagiaires : « Vous nous avez appris beaucoup de choses, mais nous aussi, on vous a beaucoup appris ». Car Victoria envisage sa profession comme une co-construction. Un échange permanent dans lequel elle donne d’elle-même et reçoit en retour.

« Faire de l’insertion », pour Victoria, c’est d’abord être proche des gens. Victoria conçoit que, pour accompagner les autres, il faut d’abord comprendre qu’il s’agit d’êtres humains avec des émotions, un parcours de vie, une histoire. « Dans ‘formateur’, il y a ‘former’ » explique-t-elle. Cette simple définition suffit à comprendre que, pour faire progresser quelqu’un, il faut partir de ce qu’il est, et de ce qu’il a déjà acquis. « On ne part pas d’une page blanche ». Pour Victoria, la langue française est un vecteur et fait partie de l’intégration. Mais avant tout, elle fait partie d’un ensemble et ne peut être considérée comme un outil à part.

Auteure de deux manuels d’alphabétisation, Victoria Iglesias s’adapte aux besoins de ses apprenants. Partant toujours d’une situation pratique, c’est-à-dire une expérience que son public a vécue ou sera amené à vivre dans le cadre de son intégration sur le sol français, elle enseigne la langue à un public dont elle se sent proche, qu’elle souhaite guider au mieux, avec ce sentiment d’avoir œuvré pour qu’il puisse être plus autonome.

Au fil des années, des liens se sont tissés avec certains et perdurent encore aujourd’hui. Je n’attends pas de reconnaissance de leur part, je conçois mon métier, mes actions comme « normales », certains diront que j’en fais peut-être trop… je crois surtout que je n’ai jamais oublié d’où je viens et le parcours qui a été celui de mes parents” dit-elle.


Publié le 20 octobre 2022

Partagez cet article

Toutes les actualités de l’INFREP

livre blanc reconversion pro

Envie de changer de métier ? Découvrez notre guide pratique de la reconversion professionnelle.


La reconversion professionnelle commence par une envie… elle devient ensuite un besoin, pour finalement se concrétiser (ou pas). Pour vous poser les bonnes questions, vouloir vous reconvertir pour les bonnes raisons, savoir par où commencer et… garder les pieds sur terre, commencez par lire notre guide !

En lire plus
Chroniques de nos apprenants : Odile et sa formation FPA 2024

Chroniques de nos apprenants : Odile et sa formation FPA 2024


Découvrez les histoires et ressentis de nos apprenants dans la série « Les chroniques de nos apprenants ». Cette semaine, suivez l’aventure d’Odile qui a réussi sa reconversion professionnelle grâce à la formation FPA 2024 de l’INFREP. Inspirée par ses expériences, Odile partage son parcours et ses réussites.

En lire plus
Témoignages Formation Professionnelle : Interview de la promo FPA 2024

Témoignages Formation Professionnelle : Interview de la promo FPA 2024


À quelques jours de la fin de leur parcours, la session FPA 2023/2024 a reçu l’équipe de L’Aisne Nouvelle. Les stagiaires ont choisi ce programme pour se reconvertir, acquérir de nouvelles compétences et se préparer à un métier enrichissant.

En lire plus
Formation professionnelle avec l'INFREP Orléans : Construisez votre avenir avec EPP VOIE

La formation, un atout pour votre emploi : se former à l’élaboration d’un projet professionnel


L’INFREP Orléans propose le dispositif EPP VOIE pour aider les personnes à définir ou confirmer leur projet professionnel.

En lire plus